Interforum Canada vous souhaite la bienvenue.
Close
Albums pour enseigner au primaire

3 albums, 3 cycles, 2 matières

Par : Madame Anne

Pour plusieurs d’entre vous la deuxième étape est entamée. Votre routine, votre plan de match est bien établi. Et si on chamboulait un peu votre horaire en vous proposant des pistes d’exploitations différentes à travailler avec des albums auxquels vous n’aviez pas pensés. Dans ce numéro, je vous propose comme toujours trois albums, cette fois-ci je concentrerai les activités sur deux matières : Français (écrit et lecture) et Arts plastiques.

IL SUFFIT DE CINQ CERISES

(premier cycle)

J’avais tellement hâte de vous faire découvrir cet album un peu particulier. On l’adore ou on le repousse! Saltimbanque éditions possède une collection d’albums qui dépassent les limites de l’imagination tant par ces thèmes, que par ces illustrations. Celui que je vous présente ici est particulièrement spécial : le contraste des couleurs et le trait utilisé par l’autrice/illustratrice Vittoria Faccchini vous surprendra dès le premier survol.

C’est donc l’histoire d’un frère et d’une sœur qui reçoivent 5 cerises chacun. Le premier les avale presque d’une seule bouchée, tandis que l’autre se met à imaginer d’autres façons d’utiliser ces petites billes rouge vif! Tantôt elles se transforment en comprimés médicamentés, tantôt ce sont des boules pour jongler et ainsi de suite.

Une suggestion d’exploitation pédagogique à réaliser avec vos élèves du premier cycle basée sur la progression des apprentissages en français.  Outre les stratégies requises pour une situation de lecture, je propose de travailler les connaissances liées à la phrase. À la suite d’une mini-leçon durant laquelle on identifie le point d’exclamation, les points de suspension et la virgule, on demande aux élèves d’identifier les différentes phrases qui se trouvent dans l’album. Vous observerez que le livre est parfait pour travailler cette notion! ATTENTION : afin de laisser la créativité libre pour la deuxième partie de la leçon, je vous suggère de travailler avec les 6 premières pages de l’album.

Afin de compléter la leçon, je propose de séparer les élèves en équipes (trios ou quatuors). À l’aide de « blocs Lego » ou autres petits objets, on distribue 5 de ceux-ci à chacune des équipes en leur donnant la consigne de trouver d’autres utilités que leur fonction première. On complète l’exercice en demandant aux élèves d’écrire des courtes phrases liées aux idées trouvées.

Il est temps de lire la fin de l’album quand les idées du groupe semblent épuisées. Et passons au projet d’arts plastiques.

À vos crayons feutres, à vos pinceaux! En effet, chaque élève est invité à réaliser une création personnelle à partir d’une des phrases que son équipe a écrites. À l’aide d’un croquis, il propose une création à la manière de Vittoria Facchini. Il est évident que l’album devient une source qui peut être consultée à tout moment dans cette étape.

Vous comprendrez, que les propositions d’exploitations sont toutes liées à la PDA du premier cycle. N’hésitez surtout pas à utiliser cet album pour les autres cycles, vous trouverez matières pour toutes les connaissances qui touchent la composition d’une phrase. De plus, vous pourrez aisément travailler la compétence 3 en arts plastiques car dès le début, je vous prévenais qu’il s’agit d’une œuvre très particulière!  

POILS DE LOUP

(deuxième cycle)

Dès que l’on regarde la première de couverture du cet album, un sourire se dessine sur notre visage. En effet, le mouton noir, illustré par Maurèen Poignonec, derrière ses grosses lunettes avec son regard inquisiteur nous déclare haut et fort qu’il n’est pas content. Pas content de quoi? Nous le découvrons assez tôt dans le récit de Jean-Marc Derouen. P’tit Loup adore les moutons mais pour une unique raison… leur laine. Il aime tricoter dans pulls. Il en a de toutes les couleurs car il a appris à teindre la laine. Un jour, alors que tous les moutons ont froid, le mouton noir saute sur le loup et le tond à son tour. À partir de ce jour, le loup comprend la sensation d’être peau nue au vent. Je vous laisse le soin de découvrir la chute de l’histoire, je la trouve trop drôle et je ne veux pas gâcher votre plaisir.

En français, compréhension de lecture, l’activité pédagogique que je vous suggère et de lire à voix haute ce cours album. Arrêtez votre lecture au moment où j’arrête le résumé un peu plus haut.

Demandez aux élèves d’anticiper la fin à partir de ce que vous avez lu.

La plupart d’entre vous avez bâti un réseau littéraire sur le thème du LOUP, sinon, empruntez une série de livres (albums, romans, documentaires, BD) sur ce thème très populaire au primaire.

Par la suite, à l’aide d’un court texte demandez-leur d’établir des liens entre cette histoire et un ou plusieurs livres qu’ils ont déjà lus, vus, entendus.

Une autre piste à travailler est celle des marqueurs de relations.  Invitez les membres de votre groupe à identifier les relations établies dans le texte par les marqueurs de relation. S’il s’agit d’une première fois, amenez les élèves à identifier les marqueurs de relation puis, à constater le sens des principaux.

Une dernière exploitation en français? À travers ce récit, demandez aux enfants d’identifier le groupe de mot porteur de sens. Posez-leur la question au sujet de l’importance de tous les mots qui composent une phrase. Est-ce que certains peuvent être enlevés sans changer le message de la phrase?

Une fiche publicitaire ! Voici l’idée que je vous lance pour accompagner ce petit bijou.  Demandez à la classe de monter une campagne publicitaire pour une méga vente de chandails de laine créés par P’tits Loups.

Les élèves choisiront un ou des destinataires. Par la suite, ils devront créer un croquis qui représente l’idée de leur création personnelle médiatique. Une fois cette étape terminée, ils devront ensuite organiser l’espace et introduire des éléments de superpositions, de symétrie et d’asymétrie (PDA Arts plastiques).

Finalement, amenez-les à partager leur expérience à travers une discussion de groupe, chacun d’entre eux pourra expliquer leur conception, leur création.

CERISE GRIOTTE

(troisième cycle)

Il y a des rencontres littéraires comme celle-ci où on ne peut divulguer que quelques éléments si on ne veut pas gâcher le plaisir du prochain lecteur, de la prochaine lectrice. Si vous voulez un conseil, n’allez surtout pas lire les résumés des différents sites littéraires. GÂTEZ-VOUS! Simplement pour le PLAISIR.

Ce magnifique album de Benjamin Lacombe, (j’ai bien écrit Benjamin Lacombe!) est tout simplement un chef-d’œuvre.

Tout d’abord pour les composantes en français, une multitude de possibilités d’exploitations pédagogiques s’offrent à vous. Je vous propose de travailler le vocabulaire. Dans ce livre, vous trouverez une série de synonymes; demandez aux élèves de comprendre la différence entre chaque mot et de créer une série sur un autre thème.

 « … elle a appris à leur parler : roucouler, caracouler, gazouiller, glapiter, glottorer, jacasser, cancaner, cacarder; elle sait tout siffler! »

En arts plastiques, pour les plus talentueux, on leur demande de réaliser une création personnelle avec une perspective de chevauchement et de diminution comme le suggère Lacombe à la page 2 de l’album. Pour les moins talentueux, on demande une création avec un plan de vue différent; soit une énumération d’éléments, une juxtaposition et une superposition. De grands œuvres brillantes et surprenantes risquent de surgir de ce projet!

N’hésitez surtout pas à me joindre si votre classe réalise l’une des pistes d’exploitations suggérées dans cette chronique. C’est pour moi un bonheur de rendre visite à votre classe en pleine création.

Plusieurs suggestions de livres et d’autres activités pédagogiques vous sont présentés sur la page Facebook @interforumpédago ainsi que sur Instagram : madameanne_cp!

Ajouter un commentaire